Civilisation des champs d'urnes : vase de bronze de Copenhague. 1100-900. Copenhague, Musée national.

1200-750 : les champs d'Urnes.

Le gros remue-ménage qui secoue l'Europe Centrale et Orientale vers 1 200 amène dans le pays de nouveaux envahisseurs, les peuples dits des "Champs d'Urnes".

Ils font partie du monde Celte et se singularisent par une céramique spécifique, des techniques nouvelles de métallurgie, et des rites d'inhumation spéciaux : les morts sont incinérés, et leurs cendres, mises en urnes, sont enterrées dans des nécropoles à tombes plates.

Ces peuplades colonisent d'abord la forêt de Haguenau puis le Kochersberg avant de descendre vers le sud et l'ouest. Ces peuples sont des agriculteurs et s'installent dans des villages en dur que commandent sur les hauteurs des places fortes, lieux d'échanges et d'artisanat: ainsi Altitona (Mont Sainte Odile), Frankenbourg, Hohlandsbourg, Moenschberg (Mulhouse), Altkirch...

Enfin, ces peuples intensifient des échanges commerciaux, principalement avec l'Italie par les cols alpins, ce qui ouvre le pays aux influences méditerranéennes.