Scène de chasse. Disque en bronze trouvé à Strasbourg. Strasbourg, musée archéologique.

73-244 : l'Alsace à l'abri du Limes.

La conquête de la Germanie est entreprise à partir de 73 par Cornelius Clemens qui décide de créer un grand axe routier joignant Argentorate, la Rhétie et l'Helvétie par Offenbourg et la Forêt Noire. Cette route donne à l'Alsace une position privilégiée entre les provinces danubiennes de l'Empire et les provinces militaires rhénanes créées en 90: la Germania Superiora allant de l'Helvétie à Mayence (englobant l'Alsace) et la Germania Inferiora allant de Mayence à la Hollande.

Après la conquête, les Romains défendent la Germanie par un rempart continu de plusieurs centaines de kilomètres de long, le Limes. L'Alsace est séparée de la frontière par un glacis de 50 à 100 km de large. Argentorate devient centre de ravitaillement, de santé et d'administration. Vers 75, la Légion VIII Augusta, venant de Perse, s'installe à Argentorate. Elle va construire la double amenée d'eau en conduits de céramique Kuttolsheim - Argentorate, grâce à ses ateliers de poterie de Koenigshoffen.

En 96 Nerva assassine Domitien et se proclame empereur. Le Nord Est de la Gaule, allié à la Légion XXI se soulève. Argentorate, Helvetus (Ehl), Saletio, Saverne et Brumath sont détruits. Nommé empereur en 98, Trajan impose la paix et mène une politique de conciliation entre l’armée et le sénat. S'ouvre alors une période de paix et de prospérité. En 130 Oppius Severus fait ériger une nouvelle enceinte en pierre et aménage le port d'Argentorate.

Il y aura à la fin du IIè siècle deux époques troublées. Elles sont dues, sous les règnes de Marc Aurèle (161-180) et de Commode (180-193) à des incursions de Germains, à des guerres civiles et à des troubles chez les Séquanes. Le castrum d'Argentorate subit un siège en 186. La mort de Commode déclenche une révolte générale. Septime Sévère triomphe; Argentorate est repris en main et rénové et l'Alsace connaît à nouveau une période de grande prospérité.

En 235, L'assassinat d'Alexandre Sévère par les légions germaniques entraîne la révolte de l'Alsace, mais la Légion VIII est écrasée par les mutins germains: Argentorate, Ehl, Saletio et Saverne sont totalement détruits. Ame du complot contre Alexandre, Maximin le Thrace, arrivé au pouvoir, lance de victorieuses offensives contre le danger Alaman qui se précise. Il est supplanté en 238 par deux empereurs sénatoriaux dont Pupien, célèbre à cause de la tête monumentale trouvée à Eckbolsheim (Musée archéologique de Strasbourg). S’ouvre à la tête de l’empire une période de relative anarchie.