Murbach : détail du sarcophage des moines massacrés par les Hongrois au Mordfeld.

917-936 : invasions et morcellement politique.

Epargnée par les Normands, l'Alsace subit à plusieurs reprises les raids des terribles Hongrois. En 917 ils saccagent Bâle et ravagent l'Alsace. En 926 ils traversent le Rhin et dévastent tout le pays, massacrant 7 moines de Murbach (Lieu dit du Mordfeld), avant de refluer vers la Franche Comté. Ils auront ruiné les abbayes de Murbach, Hohenbourg, Niedermünster, Andlau et Eschau, sans compter de nombreuses églises et villages de campagne et de prieurés isolés.

L'Alsace est livrée à elle-même, le roi Henri I s'en désintéresse. Les maîtres réels du pays sont les comtes du Nordgau et du Sundgau qui tentent de se rendre indépendants et quelques familles puissantes qui offrent aux plus faibles leur protection en échange de leur obéissance et de leurs services. Le système féodal s'installe peu à peu...