Saint Dominique.

1222 : Franciscains et Dominicains.

Au XIIIè, les Franciscains et les Dominicains ouvrent une nouvelle ère monastique: leur idéal de pauvreté, leur zèle religieux tranche avec la richesse terrienne des ordres anciens et leur attire la ferveur populaire. Avant la mort de François d'Assise en 1226, les Franciscains créent un établissement à Haguenau (1222) ainsi qu'une école et un pèlerinage à Notre Dame à Goersdorf. Suivent Colmar, Sélestat, Kaysersberg, Rouffach, Mulhouse, Thann, Luppach, Schauenberg. Les Clarisses, pendant féminin des Franciscains, s'établissent à Strasbourg, Mulhouse et Alspach où elles remplacent les Bénédictins.

Au même moment, les Dominicains s'installent à Strasbourg en 1224, trois ans après la mort du fondateur, puis à Wissembourg, Haguenau, Sélestat et Colmar. A Colmar, des femmes affiliées à l'ordre fondent Unterlinden en 1245; d'autres, les Dominicaines de Sainte Catherine fondent le couvent des "Catherinettes". Deux couvents de moniales se créent à Guebwiller et une autre à Schoensteinbach (Nord de Mulhouse). Enfin les Antonites, ordre à caractère charitable, fondent des maisons à Strasbourg en 1277 et à Issenheim à la fin du XIIIè. Ils y accueillent les malades atteints du "Feu de St Antoine", du "Mal des Ardents" ou de maladies de la peau.