Domfessel : l'église paroissiale.

1240-1329 : l'épanouissement du Gothique.

A partir de 1240, l'art gothique, art de la verticalité et de la lumière, Bible de pierre, s'épanouit et produit en Alsace quelques chefs d'œuvre au premier rang desquels se place la Cathédrale Notre Dame de Strasbourg.

A partir de 1240 débute la construction de la haute nef et des collatéraux à sept travées et sur une élévation à trois étages, épanouissement du gothique rayonnant. En 1277, Conrad de Lichtenberg lance l’édification de la façade occidentale, confiée au maître Erwin de Steinbach qui réalise les deux premiers étages de la façade. En 1365 maître Gerlach achève les deux tours jusqu’à l’actuelle plate-forme. Michel de Fribourg comble le vide entre les deux tours par un énorme remplage, sorte de tour centrale. Ulrich d’Ensingen pose sur le tour nord une superbe flèche que Jean Hültz de Cologne n’achèvera qu’en 1439 portant l’édifice à la hauteur de 142m.

D'autres édifices gothiques fleurissent partout dans le pays: Saint Martin de Colmar, le cloître d'Unterlinden, Saint Florent de Niederhaslach, St Georges de Sélestat, l'abbatiale de Wissembourg, Notre Dame de Rouffach... Sans compter maints édifices civils (Koifhus de Colmar) ou militaires (Château de Kintzheim...).

Cette période s'achève en Alsace avec la création d'une autre chef d'oeuvre dans le style du gothique flamboyant: Saint Thiébaud de Thann (1332-1516).