Rodolphe de Habsbourg (1218-1291), roi des Romains (1273-1291).

1245-1273 : le Grand Interrègne.

Après l'effondrement de la dynastie Hohenstaufen, le Saint Empire entre dans une période trouble marquée par la dispute pour le pouvoir, notamment entre Guillaume de Hollande(1247-1256), Richard de Cornouailles (1257-1271), beau frère de Frédéric II et Alphonse de Castille. L'Alsace est abandonnée à l'appétit des grands et des seigneurs brigands ainsi qu'aux ambitions des évêques Strasbourg.

L'évêque Walter de Géroldseck (1260-1263) tente de se constituer un domaine entre Rouffach et Strasbourg. Orgueilleux, ambitieux et batailleur, il provoque les villes d’Alsace ainsi que la bourgeoisie de sa propre cité. Il entend rétablir ses droits temporels absolus de comte. Il impose à Mulhouse un prévôt épiscopal, mais échoue devant Colmar bien défendue par Jean Roesselmann allié à Rodolphe de Habsbourg, le nouvel homme fort de la région; ce même Rodolphe qui soutient la sédition des bourgeois de Strasbourg contre leur évêque.