Jeanne de Ferrette, la dernière de la lignée comtale fait entrer une grande partie de l'Alsace dans l'orbe des Habsbourg par son mariage avec Albert. Gravure sur bois, BNUS.

1324 : l'héritage des Ferrette.

Jeanne de Ferrette, seule fille d'Ulric II de Ferrette et héritière du comté, épouse Albert d'Autriche, un Habsbourg. Le comté de Ferrette, soit tout le sud de la Haute Alsace ainsi que le comté de Montbéliard (en 1350) passe à la puissante famille des Habsbourg, et le restera jusqu'en 1648.

Avec ce mariage disparaît la puissante famille comtale des Ferrette dont les possessions s'étendirent de Délémont en Suisse jusque vers Colmar.

Les Ferrette, très querelleurs, se heurtèrent souvent aux évêques de Bâle et finirent dans ces luttes par perdre peu à peu tout leur pouvoir.