Strasbourg : la place des Cordeliers, actuelle place Kléber. Gravure du XVIIè.

1332 : la " République de Strasbourg ".

La ville de Strasbourg est gouvernée par un Ammeister, quatre Stettmeister et un Conseil dans lequel les chefs des corporations ont la majorité des voix. Les affaires politiques relèvent de la Chambre des Vingt et Uns (Affaires importantes), de la Chambre des Quinze (Affaires extérieures) et de la Chambre des Treize (Tribunal). Enfin le collège des 300 Echevins donne son avis dans les cas exceptionnels.

Ainsi, le caractère démocratique primitif diminue au profit d'une nouvelle aristocratie du travail et de l'argent. La ville s'agrandit et s'embellit: les enceintes s'élargissent, englobant les faubourgs et se renforçant de tours (Porte de l'Hôpital, Ponts couverts...) De nombreux édifices sont construits: Pfalz en 1321 (Place Gutenberg), Pfennigturm (Réserves monétaires) en 1414, Kaufhaus (Douane) en 1358, Chancellerie... sans compter de nombreux édifices religieux et de belles maisons bourgeoises ou nobiliaires.