1386 : le désastre de Sempach.

Depuis plus d'un siècle, les Habsbourg font face à la résistance opiniâtre des villes Suisses, décidées à acquérir leur liberté. A la tête de la révolte, les Lucernois. En décembre 1385 ils prennent la cité habsbourgeoise de Rottenburg et détruisent la château de Wolhusen. Le duc Léopold de Habsbourg décide d'en finir. Il mobilise toute la chevalerie d'Allemagne du Sud, d'Alsace et de la Suisse fidèle aux Habsbourg. La chevalerie Alsacienne d'obédience autrichienne se joint au duc, soit environ 200 lances.

La rencontre à lieu le 9 juillet 1386 à Sempach, à 25 Km de Lucerne, sur un terrain accidenté et malaisé pour la cavalerie. C'est un désastre: la cavalerie autrichienne se brise contre les agiles bûcherons suisses et l'affaire tourne au massacre: Léopold et tué et avec lui des centaines de chevaliers autrichiens... La fine fleur de la chevalerie alsacienne, soit 60 nobles, disparaît dans la tourmente: il n'est pas une famille qui ne soit touchée: Ochsenstein, Morimont, Géroldseck, Andlau, Müllenheim, Waldner, Reinach, Ottenheim, Tierstein, Dicka...