Jean Guillaume de Brandebourg et les armoiries de la famille.

1608 : vers les guerres de religion.

1608 voit la Création de la Ligue Evangélique protestante par les princes allemands: l'électeur Palatin, l'électeur de Brandebourg, le margrave de Bade, le comte de Wurtemberg, les princes de Anhalt, Anspach et Oettingen. Strasbourg y adhère.

La réponse vient l'année suivante avec la Création de la Sainte Ligue Catholique par les Habsbourg, le duc de Wittelsbach Bavière, les évêques électeurs de Cologne, Mayence et Trèves, les évêques de Worms, Spire, Augsbourg, Constance, Ratisbonne et de Passau.

Entre temps, à Strasbourg ont eu lieu quelques grandes faillites qui voient le grand commerce décliner, car la ville, repliée sur elle-même, ruinée par la longue lutte religieuse n'a pas su profiter de la nouvelle redistribution du commerce mondial qui voit Portugal, Italie et Espagne devancer très nettement Anvers. La concurrence de Francfort, Bâle, Cologne, Hambourg, aux mieux avec Gènes, premier centre commercial d'Europe se révèle terrible pour Strasbourg qui ronronne sur ses acquis...