Le Grand Condé.

1672 : la guerre de Hollande scelle le sort de l'Alsace.

Louis XIV engage la France dans la guerre de Hollande. L'intervention de l'Empire est inéluctable. Pour prévenir une guerre sur deux fronts, le roi couvre l'Alsace par l'armée de Condé. En novembre, par un audacieux coup de main, Condé fait détruire le pont de Strasbourg sur le Rhin. Ce coup déclenche une levée de boucliers générale des nobles et états alsaciens restés exclus du traité de Munster.

C'est l'occasion rêvée: rassuré par ses succès aux Pays Bas, le Roi décide en personne de réduire les villes de la Décapole alsacienne. En août, Les troupes françaises occupent Colmar et démantèlent de ses murailles. Les villes de la Décapole subissent un sort identique les jours suivants. L'Alsace est quasiment occupée par les troupes françaises, hormis Strasbourg, accrochée à sa neutralité. De son côté, l'évêque de Bâle fait allégeance au roi.