Armand Gaston Maximilien de Rohan-Soubise, évêque de Strasbourg.

1735-1760 : le temps des palais.

Dans le mouvement général de reconstruction du pays, princes et évêques ne tiennent pas à être en reste. La mode architecturale est alors au goût dominant de l'époque, le goût classique français.

C'est donc dans ce style que sont édifiés quelques grands monuments, symboles éclatants de la francisation de la province: au premier chef le Palais des Rohan à Strasbourg.

Mais aussi celui des Rohan à Saverne, l'Hôtel de Ville de Wissembourg, le palais du prêteur royale Klinglin (actuel hôtel de la Préfecture) et l’Hôtel du gouverneur militaire Strasbourg...