Le maréchal Kellermann. Bibliothèque de la ville de Colmar.

1792 : 26 avril : " Allons enfants de la Patrie... "

Dans le salon du Maire de Dietrich, six jours après la déclaration de guerre de la France à l'Autriche, le capitaine du Génie Claude-Joseph Rouget de l'Isle compose et exécute le "Chant de Guerre de l'Armée du Rhin", inspiré de slogans patriotiques. La Marseillaise est née.

La guerre contre l'Europe devient pour l'Alsace source de difficultés: les levées en masse, les réquisitions de moyens de transports, de denrées alimentaires pour la constitution de stocks tiédissent fortement l'enthousiasme des débuts... En septembre, Le maréchal Adam-Philippe, ci-devant comte de Custine, mène l'offensive sur le Rhin à partir de Landau: il prend Spire, Worms, Mayence (21 octobre) et pousse jusqu'à Francfort. Mais menacé sur son flanc belge par la retraite des Austro -prussiens battus à Valmy, il se replie sur Mayence.

Le 12 décembre est arrêté le maire de Strasbourg, Frédéric Dietrich, accusé de tiédeur par les extrémistes dont le chef de file est Euloge Schneider, le plus fougueux des "Jacobins".