L'abbé Winterer.

1893 : l'heure des Gouvernementaux.

Aux élections, net recul des protestataires qui n'obtiennent que 4 sièges: les abbés Landolin Winterer et Ignace Simonis, Joseph Guerber et Jacques Preiss; les socialistes obtiennent deux sièges avec Bueb et Bebel; les "gouvernementaux" en obtiennent cinq: Zorn de Bulach à Erstein, Hoeffel à Saverne, Bostetter à Strasbourg campagne, Poehlmann à Sélestat et Alexandre de Hohenlohe-Schillingsfürst à Haguenau, ces deux derniers étant allemands.

La chancellerie qualifie cette élection de "Bonne". Mais le mouvement protestataire n'est par mort pour autant: il reçoit le renfort d'un militant de premier ordre: l'abbé Wetterlé.