1927 : l'Aubette, par Hans Jean Arp.

Peintre, sculpteur, décorateur et poète né à Strasbourg, élève des Arts décoratifs de Strasbourg, Hans Arp (1887-1966) étudie ensuite à Weimar. Ami de Kandinsky, il expose au Blaue Reiter et est un des fondateurs du mouvement dada à Cologne et Zürich.

En, 1921, il épouse le peintre abstrait Sophie Taüber (1889-1943) et s'installe à partir de 1926 à Meudon. A Strasbourg, il créé plusieurs oeuvres de sculpture et décore l'Aubette avec son épouse et Théo Van Doesbourg. Cette oeuvre sera détruite par les nazis, qualifiée d'art dégénéré.