Struthof : Barbelés sur fond de mémorial...

1944 : août : Struthof : la fin.

En août 1944, des convois venant des prisons d'Epinal, Nancy, Belfort et Rennes arrivent au camp. Le KZ, prévu pour 4 000 prisonniers en contient 7 000. Les SS commencent systématiquement à massacrer les détenus, particulièrement les résistants français: ainsi en 3 jours ils assassinent 250 personnes du Groupement Alliance, résistants de la région pris quelques jours auparavant, internés à Schirmeck et envoyés au KZ. Le 31 août, 2 000 détenus sont évacués sur Dachau. Les autres suivent. Darnand et ses miliciens en fuite logent au Struthof du 2 au 24 septembre. Lorsque les Américains libèrent le camp le 23 novembre 44, celui-ci est vide.

Avec les kommandos extérieurs, l'effectif du camp avoisinait les 22 000. Celui du camp lui même variait entre 5 000 et 7 000 (les derniers mois). En tout, 45 000 personnes sont passées par Natzweiler-Struthof. Le nombre de victimes avoisine les 13 000: Français (4 471), Polonais (4 500), Hollandais (508), Luxembourgeois (353), Belges (307), Norvégiens, Danois, Italiens... Il faut y ajouter un nombre important de prisonniers Soviétiques.