Lib-expression, le portail | Actualité automobile | Actualité moto | Gagner au loto, keno, euromillions, oxo
Les sites alsaciens
Accueil | Nous contacter
A voir : les villes et villages alsaciens, les sites naturels, antiques et historiques, les châteaux...
Référence : histoire | géographie | tradition | maison alsacienne | gastronomie | vignoble
Venir en Alsace
voyages et séjours
ObjectHaut Koenigsbourg: magnifique four en faïence.

Le chauffage

La cheminée à feu ouvert est inconnue en Alsace, tant comme moyen de chauffage que comme moyen de cuisson. C'est la cuisine qui tient un rôle essentiel dans le chauffage. L'âtre, bloc-cuisine maçonné possède en général quatre foyers surmontés d'une hotte. Les foyers servent l'un à chauffer les aliments de la famille, le second à cuire l'alimentation du bétail, le troisième à chauffer la salle de séjour, le quatrième à cuire le pain dans un four faisant saillie sur l'extérieur.

Le mur maçonné de la cuisine est creusé d'un tunnel et communique avec le poêle. A l'origine, c'est un dôme de terre cuite dans lequel on entreposait des pierres qui, chauffées conservaient la chaleur. Puis on chercha à perfectionner ce système en remplaçant le dôme par des carreaux en terre cuite. Ainsi naît le Kaecheloffe, (Chunst dans le Sundgau) qui devient un véritable "meuble" richement décoré ornant la Stub, avec des variantes suivant les régions. Ce Kaecheloffe est utilisé en Alsace dès la fin du Moyen Age. Certains de ces poêles sont de véritables chefs d'oeuvre décoratifs comme les « poêles des douze apôtres » ou "Zwelfaposchtelofe".

Souvent, à la place du Kaecheloffe, on trouve le poêle à plaques de fonte, moulées dans les fonderies de Zinzwiller ou de Lucelle; ce sont des cubes ou des cylindres superposés, dont les plaques sont décorées de scènes bibliques (Biwelofe), allégoriques ou d'armoiries... Ces plaques sont amovibles et objets de cadeaux...