Script
Lib-expression, le portail | Actualité automobile | Actualité moto | Gagner au loto, keno, euromillions, oxo
Les sites alsaciens
Accueil | Nous contacter
A voir : les villes et villages alsaciens, les sites naturels, antiques et historiques, les châteaux...
Référence : histoire | géographie | tradition | maison alsacienne | gastronomie | vignoble
Venir en Alsace
voyages et séjours
Ensisheim au XVIIè. D'après M. Mérian, Topographia Alsatiae.

Ensisheim

Histoire :

ENSISHEIM

Au nord de Mulhouse cette ancienne capitale des Habsbourg de la Haute Alsace fut au long du XXè la capitale du "Kaligebiet", la région minière de la potasse.

La région d'Ensisheim a livré des traces d'occupation humaine datant du néolithique. Possession des Habsbourg au Moyen Age, Ensisheim devient la capitale des terres habsbourgeoises sous Rodolphe I qui y édifie un château; la ville se dote de riches demeures de hauts fonctionnaires. Cette capitale est exposée: en 1375 les "Anglais" d'Enguerrand de Coucy ravagent la région; en 1415 le Comte Palatin Louis le Barbu s'y installe, puis c'est au tour du Dauphin (le futur Louis XI) d'y aménager son état major lors de l'épisode des Armagnacs en 1444.

1469 y accueille Pierre de Hagenbach et les troupes de Bourgogne. Un événement insolite marque l'histoire de la ville: le 7 novembre 1492 un aérolithe de 130 kilos s'abat près de la ville. Reprise en main par les Habsbourg, la ville devient conseil provincial et abrite une cour de justice; début du XVIè, la "Régence" a haute main sur la justice et la police, l'administration et la gestion des établissements religieux. S'y ajoute en 1570 une véritable cour des comptes et une monnaie. Un nouveau bâtiment est construit pour les réunions du Conseil.

La cour de justice se rend tristement célèbre après 1525 en prononçant des centaines d'arrêts de mort contre les "Rustauds" du Sundgau, ainsi que par une terrible chasse aux sorcières. Au cour de la guerre de Trente Ans, la ville change plusieurs fois de mains: Suédois, Impériaux, re-Suédois en 1634, Français, Impériaux en 1636, armée du Saxe-Weimar, avant de revenir à la France en 1648, de repasser aux Autrichiens entre 1658 et 1674 pour finalement revenir aux Français... et perdre toute importance politique au profit de Colmar qui devient capitale judiciaire du pays. En 1735 les remparts sont rasés et en 1765 un incendie ravage la ville. En 1816 l'administration pénitentiaire y installe une maison. Au début du XXè, la ville prend une grande importance et devient la capitale de l'exploitation de la potasse.

Fin 1944 enfin, la ville se trouve sur un saillant de la poche de Colmar: elle subit de terribles bombardements entre décembre 1944 et le 6 février 1945, date de sa libération. Elle se cherche aujourd'hui un second souffle, entre l'activité minière en phase descendante et l'activité administrative liée à la présence de la centrale pénitentiaire.

Ensisheim est la patrie du musicien et organiste Léon Boëllmann (1862-1897), mort trop jeune, qui à laissé un chef d'œuvre à la musique, la célèbre Toccata opus 25 "Suite Gothique".

Info pratique :

6170 habitants

MAIRIE
6 Place de l'Eglise
68190 ENSISHEIM
Tél. 03 89 83 32 10

MANIFESTATIONS
Saison de la Régence : Musée de La Régence, Valérie Perrin, du lundi au vendredi, 14h-18h, sauf mardi.
Tél. 03 89 26 49 5
Marché : vendredi matin.

LIENS:
http://www.ville-ensisheim.fr/
http://euromin.w3sites.net/Nouveau_site/musees/berlin/Website-dt/Ensisheim.html

A voir :

La ville
Le musée

Les prochaines manifestations

Retour à l'annuaire des sites alsaciens