Lib-expression, le portail | Actualité automobile | Actualité moto | Gagner au loto, keno, euromillions, oxo
Les sites alsaciens
Accueil | Nous contacter
A voir : les villes et villages alsaciens, les sites naturels, antiques et historiques, les châteaux...
Référence : histoire | géographie | tradition | maison alsacienne | gastronomie | vignoble
Venir en Alsace
voyages et séjours
ObjectL'abbé Wetterlé et l'oncle Hansi, proscrits par l'occupant allemand. Dessin de Hansi.

L'imagerie populaire

L'image peinte est en Alsace un art populaire de première importance. Elle connaît dès le XVIIè un succès grandissant et développe au fil des ans plusieurs thèmes: ce sont d'abord les souhaits de baptême, puis les images d'amour (XVIIIè), des versets bibliques que l'on décore (XVIIIè), des voeux de bonne fête et de Nouvel an, des souvenirs d'évènements liturgiques, le souvenir, important au XIXè, de la conscription, ou enfin des images de jeux ou de collections (Petits soldats de Strasbourg).

L'image religieuse sert avant tout à décorer l'autel familial, à veiller sur la maison, à remercier la Vierge ou Dieu d'un acte miséricordieux, d'une guérison ou d'un évènement miraculeux: ce sont les ex-voto. L'iconographie est empruntée à la vie des Saints, mais aussi aux images de la piété Saint-sulpicienne largement diffusée au long du XIXè avec un thème fortement développé: Celui du coeur de Jésus... Les lettres de Baptême « Göttelbriefe » sont particulièrement en vogue, écrites et illustrées aussi bien par les paysans que par des étudiants ou artisans.

La peinture sous verre est une des variantes de l'imagerie populaire et bénéficie d'un succès considérable au XIXè. Après 1870, lorsque la chromolithographie puis la photographie commencent à se développer, cette imagerie disparaît progressivement. Le Musée de l'Imagerie Populaire de Pfaffenhoffen offre un large aperçu de cet aspect de la culture populaire alsacienne.