Lib-expression, le portail | Actualité automobile | Actualité moto | Gagner au loto, keno, euromillions, oxo
Les sites alsaciens
Accueil | Nous contacter
A voir : les villes et villages alsaciens, les sites naturels, antiques et historiques, les châteaux...
Référence : histoire | géographie | tradition | maison alsacienne | gastronomie | vignoble
Venir en Alsace
voyages et séjours
Object

La marqueterie

La marqueterie est un art qui est né et s’est développé en Italie au XVè, avant qu'il ne s'étende à toute l'Europe. C'est un ouvrage d'ébénisterie, composé de feuilles de bois de diverses essences qui sont assemblées afin de représenter des figures ou des ornements. Pour ce faire, on utilise toutes les essences possibles que l'on choisit en fonction des couleurs et des tons: bouleau, charme, hêtre, peuplier, buis, érable, if, merisier, poirier, noyer, orme, ébène, cytise, gayac...

Au départ la marqueterie est essentiellement appliquée au meuble pour le décor des panneaux. C'est un élément de décoration qui s'implante en Alsace au XVIè. Dans certains cas, la marqueterie deviendra le thème principal du meuble et ce dernier sera construit en quelque sorte autour de la pièce de marqueterie pour la mettre en valeur. A partir du XVIIIè, le meuble utilise de plus en plus les bois de placages, et la marqueterie devient autonome, suivant en Alsace le même chemin que partout ailleurs en Europe. Jusqu'au jour où arrive Charles Spindler (1865-1938) qui s'installe à Saint Léonard, découvre la marqueterie d'art, et avec son ami Anselme Laugel la rend totalement autonome. Il crée de magnifiques tableaux et se voit récompensé par un Grand Prix lors de l'Exposition Universelle de Paris en 1900. A sa mort son fils prend le relais, puis son petit-fils. D'autres marqueteurs ont suivi son exemple comme Straub, Jundt-Eichwald, Aufderbruck. Tous ont donné à la marqueterie, art difficile exigeant une totale maîtrise technique et une patience sans limites, ses lettres de noblesse en Alsace.