Lib-expression, le portail | Actualité automobile | Actualité moto | Gagner au loto, keno, euromillions, oxo
Les sites alsaciens
Accueil | Nous contacter
A voir : les villes et villages alsaciens, les sites naturels, antiques et historiques, les châteaux...
Référence : histoire | géographie | tradition | maison alsacienne | gastronomie | vignoble
Venir en Alsace
voyages et séjours
ObjectRiquewihr au XVIIè. D'après M. Mérian, Topographia Alsatiae.

Les temps difficiles.

La catastrophe survient avec la Guerre de Trente Ans, elle-même précédée d'une grave crise des prix dus à la bourgeoisie d'affaires alsacienne incapable d'évoluer comme les villes italiennes ou même Francfort... L'inflation qui s'en suit, conjuguée au réveil des passions religieuses, met la région dans une situation très difficile. La longue suite de conflits qui s'égrènent de 1623 à 1681 dévaste totalement la région et la production est considérablement réduite.

Mais dès 1648 Louis XIV a la sagesse de faire venir en Alsace Suisses et Tyroliens, culturellement proches des Alsaciens, qui vont redresser la situation et permettre à la production de redémarrer. Apparaissent à cette époque les cépages Traminer et Sylvaner. La Révolution et les guerres du XIXè marquent un nouveau coup d'arrêt des exportations : le démantèlement des grands domaines et l'arrêt brutal des exportations ferment le vignoble sur lui-même et la qualité s'en ressent énormément. De 70 000 hl en 1822, l'export tombe à 38 000 en 1823.

Survient la guerre de 1870 et ses conséquences : sous la férule des Allemands, la production s'oriente vers la quantité, commercialisée localement ou destinée à améliorer les vins allemands. La production passe le million d'hectolitres en 1893 pour une surface de 24 800 hectares.